FAQ

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet.

Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères en pratique

Pourquoi avoir choisi un tram-train ?

Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères doit pouvoir circuler à la fois comme un tramway en ville et comme un train sur les voies de la Grande Ceinture, le réseau ferré national. Le choix du tram-train associe ainsi les avantages des deux moyens de transport :

  • La rapidité et les équipements de sécurité du train ;
  • La qualité d’insertion du tramway en zone urbaine, avec une voie de circulation dédiée et la priorité aux feux.
Les sections de transition électrique permettent au tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères de passer du mode train au mode tramway, et inversement, sans interrompre sa course. De nombreuses différences existent en effet entre la circulation d’un train et celle d’un tramway :
  • Le changement de mode de conduite : à vue en mode tramway, sur signaux d’espacement en mode train ;
  • Le changement de sens de circulation : à droite sur le réseau urbain du tramway, à gauche sur les voies de la Grande Ceinture ;
  • Le changement d’alimentation électrique : 750 V en zone urbaine, 25 000 V sur le réseau ferré national.
La zone de transition est constituée d’une zone non électrifiée, dite « neutre », que le tram-train franchit sur son élan. Ce franchissement n’est pas ressenti par les voyageurs. En savoir plus sur la transition Grande Ceinture – tramway à l’entrée dans Poissy et le raccordement à la Grande Ceinture à la sortie de Poissy.

Où seront garées les rames du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères ?

Un site de maintenance et de remisage (SMR) d’une superficie d’environ 5 hectares a été construit à Versailles, dans le cadre de la réalisation du tram T13 entre Saint-Cyr-l’École et Saint-Germain-en-Laye. C’est là que les rames seront stationnées et entretenues. Trois voies de remisage supplémentaires seront créées lors de la réalisation du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères afin que le SMR puisse accueillir l’ensemble des rames qui circuleront entre Saint-Cyr-l’École et Achères. En savoir plus sur le site de maintenance et de remisage.

À quoi servira le centre de maintenance urbain à Poissy ?

Un centre de maintenance urbain (CdMU) sera créé à Poissy, dans le quartier Saint-Sébastien, lors de la réalisation du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères. Le CdMU sera utilisé pour l’entretien des infrastructures de type tramway, c’est-à-dire les rails et les équipements situés le long du tracé en milieu urbain. Sa localisation proche de la ligne de tram permettra d’assurer des interventions rapides en cas de panne. En savoir plus sur le centre de maintenance urbain.

Le tracé et les stations

Pourquoi le tracé du tram T13 prolongement Saint-Germain > Achères n’emprunte-t-il pas uniquement les voies de la Grande Ceinture ?

Le tracé du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères initialement prévu empruntait les voies de la Grande Ceinture jusqu’à l’entrée dans Achères. Après l’enquête publique de 2014, il a été modifié pour passer dans le centre de Poissy et offrir en gare de Poissy RER une correspondance avec la ligne du RER E prolongée. De fait, le tracé du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères empruntera à la fois :

    • Les voies de la Grande Ceinture :
      • De la station Lisière-Pereire à Saint-Germain-en-Laye jusqu’à l’entrée dans Poissy. Au niveau de l’avenue Fernand Lefebvre, le tram T13 quittera la Grande Ceinture pour s’insérer sur la voirie urbaine via une rampe de raccordement le long de la rue de la Bruyère.
      • De la sortie de Poissy jusqu’à l’entrée dans Achères. Au bout de la rue Adrienne Bolland, le tram T13 quittera la plateforme de tramway pour rejoindre la Grande Ceinture via une rampe. Un peu plus loin à Achères, dans le secteur du Chêne feuillu, il quittera à nouveau la Grande Ceinture pour s’insérer sur une plateforme de tramway créée parallèlement aux voies du RER A et du Transilien L.
    • De nouvelles infrastructures de tramway en milieu urbain
      • À Poissy, entre la rue de la Bruyère et la rue Adrienne Bolland.
      • À Achères, du secteur du Chêne feuillu jusqu’au terminus de la ligne, à proximité de la gare Achères-Ville RER.

Comment le tram T13 prolongement Saint-Germain > Achères va-t-il traverser le golf de Saint-Germain-en-Laye ?

Le golf est implanté depuis 1920 sur 74 hectares en forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye. Actuellement, les golfeurs franchissent à pied les emprises de la Grande Ceinture, non ouverte à la circulation commerciale, par trois passages à niveau privés : les PN 10.2, 10.4 et 10.5. Les engins d’entretien du golf (tracteurs, tondeuses) empruntent également le PN 10.5. Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères traversera le golf de Saint-Germain-en-Laye sur environ 1 200 mètres. Cette insertion devra veiller à :

  • Préserver l’accès aux parcours ;
  • Assurer la sécurité des golfeurs et du personnel ;
  • Maintenir la vitesse de croisière du Tram 13 durant toute la traversée du golf ;
  • Protéger les rames des balles de golf.
Les trois passages à niveau existants seront supprimés. À la place, deux passages souterrains seront créés au niveau des actuels PN 10.4 et 10.5. Les engins d’entretien pourront utiliser les ponts de la route des Volières et de la Mare aux bœufs. Dans ce secteur, une continuité écologique sera préservée pour permettre le passage de la faune. Les aménagements spécifiques à mettre en œuvre font l’objet d’une concertation avec la direction du golf, la direction régionale interdépartementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt d’Île-de-France (Driaaf) et l’Office national des forêts (ONF) dans le cadre des études d’avant-projet.

Comment l’emplacement des stations a-t-il été défini ?

Les stations du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères sont positionnées de sorte à :

  • Desservir un maximum d’usagers. Elles sont donc placées à des endroits stratégiques, c'est-à-dire à proximité des carrefours, des secteurs résidentiels, des pôles d'activités, de commerces et de formation, des zones de loisirs, des lieux touristiques… ;
  • Offrir des correspondances avec les lignes de transport existantes et futures. Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères sera ainsi interconnecté avec le Transilien L, le RER A, le RER E prolongé jusqu’à Mantes-la-Jolie en 2024 et les lignes de bus locales.
Le choix de l’emplacement des stations tient compte également de l'espace disponible pour insérer les accès et les quais.

L’articulation avec les autres modes de déplacement

Quelles correspondances assure le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères avec les autres lignes de transport ?

Le tracé du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères a été conçu pour optimiser le réseau de transports en commun dans les Yvelines et faciliter les déplacements des habitants et usagers. Des correspondances seront ainsi assurées avec :

  • le RER A en gares de Poissy RER et Achères-Ville RER ;
  • le RER E en gare de Poissy RER. Le prolongement de ligne E de Paris à Mantes-la-Jolie, via Poissy, sera mise en service en 2024 et remplacera l’actuel Transilien J ;
  • le Transilien L en gare d’Achères-Ville RER.
Sur le tronçon Saint-Cyr-l’École > Saint-Germain-en-Laye, le tram T13 proposera également des correspondances avec le RER C, la ligne L et les Transiliens N et U.

Que deviendront les lignes de bus existantes ?

Dans le cadre de la mise en service du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères, le réseau de bus actuel sera réorganisé de sorte à :

  • Optimiser la desserte en bus ;
  • Favoriser le rabattement vers le tram et les autres modes de transport ;
  • Limiter les doublons sur un même parcours ;
  • Réduire les temps de parcours ;
  • Faciliter les correspondances ;
  • Améliorer le service apporté aux usagers ;
  • Mettre en cohérence les transports en commun à l’échelle du territoire.
Cette réorganisation fait l’objet d’une réflexion approfondie, en lien notamment avec le projet de réaménagement de la gare de Poissy (www.reamenagement-gare-poissy.fr). Elle sera effective à la mise en service du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères.

Y aura-t-il moins de places de stationnement, en particulier à Poissy, avec la mise en service du Tram 13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères ?

Les impacts du projet de tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères sur le stationnement privé, en lien avec une résidence ou une activité commerciale, seront compensés par la création de nouvelles places ou par une indemnisation en cas de suppression de places sans possibilité de restitution satisfaisante. La restitution des places de stationnement publiques impactées par le projet n’est, en revanche, pas obligatoire. Toutefois, leur suppression sans compensation peut induire une gêne importante pour les riverains, habitants, travailleurs et commerçants. Des solutions de remplacement sont donc recherchées, en concertation étroite avec les villes et les collectivités concernées.

La création du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères va-t-elle modifier la circulation routière le long du tracé, en particulier à Poissy ?

En phase chantier, tous les moyens seront mis en œuvre pour informer les usagers sur les travaux et limiter la gêne occasionnée sur la circulation routière. En phase exploitation, le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères pourra engendrer quelques modifications de la circulation routière. Les études de trafic et les nombreux échanges avec les acteurs institutionnels du territoire ont permis de retenir les scénarios d’aménagement les plus favorables au maintien de conditions de circulation satisfaisantes. L’objectif est de ne pas dégrader le fonctionnement du réseau routier et de préserver la fluidité du trafic. Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères contribuera à apaiser la circulation à Poissy, grâce à l’aménagement de zones 30 qui permettront également de renforcer la sécurité des différents usagers de l’espace public (piétons, cyclistes, automobilistes…). Enfin, le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères constituera une alternative à la voiture individuelle attractive et performante. Les conditions de circulation en seront améliorées, notamment dans les secteurs actuellement chargés, comme la place de l’Europe à Poissy. Le long du tracé, entre Saint-Germain-en-Laye et Achères, des voies douces seront créées. Conformément aux engagement pris suite à l’enquête publique de 2018, un itinéraire cyclable complémentaire est notamment à l’étude dans le centre de Poissy, via l’avenue Fernand Lefebvre, le boulevard Victor Hugo et le boulevard de la Paix. Cyclistes et piétons pourront ainsi effectuer leurs déplacements en toute sécurité. À chaque station, des équipements pour l'accueil des vélos seront mis en place. Désormais, piétons, cyclistes et automobilistes se partageront la voierie en toute sécurité.

L’insertion du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères dans son environnement

Quels sont les impacts du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères sur les espaces verts en milieu urbain ?

L’insertion du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères respectera le cadre paysager et la biodiversité des secteurs traversés, y compris en milieu urbain :

  • Les espaces verts impactés par le projet seront revégétalisés au maximum ;
  • La plateforme du tram sera végétalisée partout où cela sera possible ;
  • Des îlots plantés et végétalisés seront créés par endroits ;
  • Des arbres seront replantés pour préserver autant que possible le patrimoine arboré.

Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères va-t-il empiéter sur des propriétés privées ? Y aura-t-il des expropriations ?

Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères s’insère principalement sur des emprises publiques urbaines, forestières et celles de la Grande Ceinture. Des acquisitions resteront néanmoins nécessaires :

  • Dans les secteurs forestiers situés au sud et au nord de Poissy, ainsi qu’entre le Chêne feuillu et la gare Achères-Ville RER à Achères ;
  • Dans le secteur des anciennes friches industrielles et ferroviaires au niveau de la ZAC Rouget de Lisle à Poissy ;
  • Dans le secteur urbain de Poissy, où 3 maisons boulevard Gambetta, 11 maisons du bailleur CDC Habitat rue Adrienne Bolland et diverses parcelles accueillant des places de stationnement et des jardins devront être acquises.
Une enquête parcellaire, réalisée sur la base des études d’avant-projet, permet de déterminer avec précision les emprises à acquérir, d’identifier leurs propriétaires ou ayant droits et d’estimer leur coût. Elle s'est déroulée du 21 mai au 11 juin 2021 pour les sections du tram situées à Poissy et Saint-Germain-en-Laye (au sud de Poissy) et se poursuit pour celles situées à Saint-Germain-en-Laye (au nord de Poissy) et Achères.

Le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères va-t-il engendrer du bruit ou des vibrations ?

Le tramway est un mode de transport peu bruyant. Les vibrations au passage d’une rame sont également de très faible amplitude. Inséré le long d’axe routiers très fréquentés ou le long des voies du réseau ferré national, le tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères ne modifiera pas l’ambiance sonore préexistante. L’étude acoustique confirme que le projet respecte la réglementation en la matière. À Poissy, à l’extrémité est de la rue Adrienne Bolland, des habitations se retrouveront toutefois plus exposées qu’aujourd’hui au bruit des voies ferrées situées à proximité, du fait de la suppression de bâtiments nécessaire pour insérer le tramway. Il est prévu qu’elles bénéficient de protections acoustiques, notamment en façade. L’écran végétalisé qui sépare actuellement les habitations des voies ferrées sera également recréé. Un mur anti-bruit sera par ailleurs installé aux abords de l’école maternelle Charles Péguy située avenue Fernand Lefebvre. La technique de pose des voies du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères sera adaptée en fonction de la distance entre la ligne de tramway et les bâtiments voisins, afin de préserver l’environnement sonore et vibratoire des territoires traversés.

L’avancement du projet

Où en est-on du projet tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères ?

Suite à la déclaration d’utilité publique du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères prononcée le 6 décembre 2018, les études techniques ont été lancées en 2019 . Les premiers travaux concessionnaires ont démarré à l’été 2021. Ils portent sur le dévoiement des réseaux de gaz dans Poissy. La réalisation des infrastructures devrait débuter en 2024.

Comment rester informé sur le projet ?

Le site internet dédié au tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères délivre une information détaillée sur le projet et met à la disposition du public les documents liés au projet : dossiers des enquêtes publiques, comptes-rendus des concertations, synthèse des études… D’autres supports d’information (lettre, dépliant, etc.) seront diffusés lors des étapes-clés du projet, notamment durant le chantier. Le public a par ailleurs été informé et invité à s’exprimer sur le projet de tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères lors des concertations et des enquêtes publiques organisées entre 2013 et 2018.

Qui réalise le projet de tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères ? Quel est le rôle de chacun ?

Île-de-France Mobilités assure la maîtrise d’ouvrage de la partie urbaine du tram T13 entre le sud de Poissy et Achères, ainsi que la coordination avec les autres maîtres d’ouvrage, SNCF Réseau et SNCF Voyageurs. Elle finance également le matériel roulant et l’exploitation du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères. SNCF Réseau est le maître d’ouvrage de la section ferroviaire entre Lisière-Pereire à Saint-Germain-en-Laye et le sud de Poissy, ainsi que des ouvrages d’art en interface avec le réseau ferré exploité : murs de la rue Adrienne Bolland à Poissy, saut de mouton franchissant la ligne Paris – Le Havre, pont-rail d’Achères-Ville RER. SNCF Voyageurs assure la maîtrise d’ouvrage des opérations qui concernent les dépendances du domaine public ferroviaire, en particulier la construction, l’entretien et le garage du matériel roulant. L’État, la Région Île-de-France et le Département des Yvelines financent les études et les travaux du tram T13 prolongement Saint-Germain-en-Laye > Achères. Les études sont menées en collaboration avec l’ensemble des villes et des collectivités concernées.

Le projet en bref

Qui finance le projet ?

Île-de-France Mobilités, en tant que maître d’ouvrage, pilote le projet de création de la ligne de [nom_du_projet] en lien avec l’ensemble des acteurs. La réalisation de la ligne est financée par l’État, la Région Île-de-France, le Conseil départemental du Val-de-Marne, la Ville de Paris et l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre. Le coût de réalisation du [nom_du_projet] est estimé à 404 millions d’euros. Île-de-France Mobilités finance 100% du matériel roulant (70 millions d’euros) et des coûts d’exploitation annuels de cette nouvelle ligne.